Comité éditorial

Amel Aït-Hamouda

Doctorante en littérature comparée à l’Université Paris III (Sorbonne Nouvelle), Amel Aït-Hamouda consacre sa thèse menée sous la co-direction du Pr. Marc Hersant et du Pr. Jean-Paul Sermain aux adaptations françaises des contes des Mille et Une Nuits et du regard croisé entre l’Orient et l’Occident à travers l’activité de la traduction comme écriture exotique, coloniale et post-coloniale. Ses réflexions sont issues de plusieurs séjours de recherche à l’étranger : Chine, Éthiopie, Inde, Égypte, Vatican et Roumanie. Dans le cadre de ses études, elle a rédigé deux mémoires de recherche. Le premier portait sur la traduction orale des contes kabyles en accentuant son analyse sur les textes de Mouloud Mammeri et de Marguerite Taos Amrouche. Le second traitait le lien entre les représentations collectives de la guerre et la mémoire individuelle dans les œuvres de Kateb Yacine et de Charlotte Delbo. Elle a assuré par ailleurs des enseignements de littérature francophone et de traduction au sein de plusieurs universités en Asie et en Afrique. Elle est traductrice bénévole pour l’association internationale Traducteurs sans frontières.

Camille Beaudet

Camille Beaudet est étudiante à la maîtrise en études littéraires à l’Université Laval, sous la direction de Guillaume Pinson. Son mémoire portera sur la poétique de l’intériorité dans le roman psychologique français de la fin du XIXe siècle, plus précisément dans les œuvres Notre cœur de Guy de Maupassant et Le Lys rouge d’Anatole France. Cette recherche fait d’ailleurs l’objet de subventions FRQSC et CRSH. Depuis son baccalauréat, elle a eu la chance de travailler à de nombreuses reprises comme auxiliaire de recherche et d’enseignement, notamment pour Guillaume Pinson, Pascale Fleury et Jonathan Livernois, ainsi que pour le «Certificat sur les œuvres marquantes», qu’elle a complété avant de commencer son baccalauréat. Sur une note plus personnelle, elle s’intéresse en ce moment à la représentation de l’artiste dans la littérature ainsi qu’à l’écriture de soi.

Ambroise Bernier

Ambroise Bernier détient un baccalauréat en études littéraires complété à l’Université Laval. Il s’intéresse particulièrement à la littérature italienne, française et anglaise de la Renaissance, de même qu’à la manière dont les auteurs conçoivent leurs créations. Il a publié un article dans la revue Postures, « Le déplacement de soi dans la rêverie : les lieux dans Les Rêveries du Promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau », et participé au colloque étudiant L’altérité littéraire : écrire son rapport à l’autre, dans le cadre duquel il a analysé la relation ambigüe de Louis-Ferdinand Céline à la tradition littéraire.

Frédérick Bertrand

Frédérick Bertrand vient de compléter une maîtrise en études littéraires à l’Université Laval, sous la direction de Guillaume Pinson. Son mémoire porte sur les représentations des horreurs et des souffrances de la Première Guerre mondiale au sein d’un corpus composé de journaux de tranchées. Il commence un doctorat en cotutelle à l’Université Laval et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qui traitera de l’imaginaire de la tranchée, projet financé par le CRSH. Ses intérêts de recherche portent sur l’imaginaire, la spatialité, la sociocritique et la psychocritique. Il privilégie les approches multidisciplinaires et ne se retient pas d’inclure à ses recherches en littérature des objets provenant d’autres formes d’art : cinéma, peinture, sculpture, jeux vidéo, etc. Avant de se tourner vers sa passion, la littérature et les arts, il a d’abord travaillé quelques années dans le domaine de la microélectronique chez IBM.​

Corentin Le Corre

Corentin Le Corre est étudiant à l’Université de Nantes et rédige actuellement un mémoire de maîtrise en littérature comparée portant sur la pensée et la représentation des catastrophes de Hiroshima, Nagasaki et Fukushima en littérature et au cinéma. Il s’intéresse notamment aux enjeux de la représentation de ces deux catastrophes et tente de démontrer que, malgré leur nature différente, elles peuvent être liées dans le traitement artistique qui en est fait. En parallèle de ce mémoire, ses intérêts de recherche portent sur le cinéma ainsi que les adaptations filmiques d’œuvres littéraires et se tournent vers l’interdisciplinarité.

Anciens membres

  • Suzette Ali
  • Sophie Benoit
  • Élise Boisvert Dufresne
  • Geneviève Boivin
  • Pierre-Olivier Bouchard
  • Thomas Carrier-Lafleur
  • Julien-Bernard Chabot
  • Virginie Chaloux-Gendron
  • Raphaëlle Décloître
  • Megan Deslongchamps
  • Marie-Laurence Dumont
  • Nicolas Gaille
  • Anne-Sophie Gravel
  • Alexandra Guité-Verret
  • Abir Homri
  • Joannie Houle Beaudoin
  • Kim Labelle
  • Louis Laliberté-Bouchard
  • Ariane Lefebvre
  • Valeria Liljesthröm
  • Jeanne Mathieu-Lessard
  • Guillaume McNeil-Arteau
  • Amélie Michel
  • Justin Moisan
  • Adrien Rannaud
  • Nicolas Roy
  • Mélodie Simard-Houde
  • Anne-Sophie Trottier