Comité éditorial

Frédérick Bertrand

Virginie Chaloux-Gendron

Virginie Chaloux-Gendron rédige actuellement un mémoire de maîtrise portant sur le récit d’enfance autobiographique comme thérapeutique de la honte chez Thomas Bernhard; elle s’intéresse aussi aux liens entre littérature et biologie. Elle travaille dans le milieu éditorial depuis 2017 et agit à titre d’auxiliaire d’enseignement et de recherche auprès de Thierry Belleguic. Certains de ses poèmes ont paru dans les revues Contre-jour et Estuaire. Son premier livre, Cerises de terre, a été publié aux Éditions du Noroît en août 2019. 

Anne-Sophie Gravel

Anne-Sophie Gravel est étudiante au Doctorat en littérature et arts de la scène et de l’écran, profil cinéma. Sa thèse, à la croisée des études cinématographiques et des études féministes, s’intéresse aux façons dont certaines voix féminines contemporaines se racontent et se positionnent comme sujets dans des séries télévisées récentes adaptées de romans de femmes, s’éloignant des stéréotypes de genre et élargissant ainsi le spectre des possibles identitaires. Elle a également réalisé une maîtrise en recherche-création portant sur les protagonistes criminels adaptés du cinéma pour le petit écran, et dans lequel elle a expérimenté l’élaboration et la scénarisation d’une série télévisée. Elle est auxiliaire depuis 2016 pour le projet de recherche « Devenir femmes journalistes dans les années 1930 : un nouveau cycle médiatique » (FRQ-SC), dirigé par la professeure Mylène Bédard.

Abir Homri

Ancienne élève de l’École nor­­male supé­­rieure de Lyon, Abir Homri rédige une thèse consacrée à la la notion de «déclinisme» dans l’histoire de la pensée politique et littéraire en France du XIXe à aujourd’hui. Sous la forme d’une archéologie culturelle, une historicisation de la géographie politique et littéraire du XIXe au XXIe siècle, elle étudie l’influence des formes politiques sur les idées littéraires et sur la fabrique des identités nationales à travers la littérature. Fondatrice de la Revue Métacritique, indépendante de toute école de pensée, elle est consacrée à la littérature contemporaine (Québec-France), aux rapports entre doctrines politiques et doctrines littéraires.

Ariane Lefebvre

Ariane Lefebvre est étudiante à la cotutelle de thèse en études littéraires à l’Université Laval et l’Université de Rennes 2. Sa thèse porte sur les jeux intertextuels et la reprise des matières fictionnelles dans Artus de Bretagne, un roman « néo-arthurien ». Auparavant, elle a réalisé un mémoire sur la rhétorique poétique du Mirouer des simples âmes de Marguerite Porete, et sur l’étude des méthodes d’usage du discours amoureux et allégorique dans la construction d’un sens théologique nouveau. Auxiliaire de recherche depuis 2015 pour le projet HU15, dirigé par Anne Salamon, elle a également travaillé en 2017, à la mise en forme d’une typologie des tombes et tombeaux dans la littérature médiévale pour le professeur Robert Marcoux en histoire de l’art.

Anciens membres

  • Suzette Ali
  • Sophie Benoit
  • Élise Boisvert Dufresne
  • Geneviève Boivin
  • Pierre-Olivier Bouchard
  • Thomas Carrier-Lafleur
  • Julien-Bernard Chabot
  • Raphaëlle Décloître
  • Marie-Laurence Dumont
  • Nicolas Gaille
  • Alexandra Guité-Verret
  • Joannie Houle Beaudoin
  • Kim Labelle
  • Louis Laliberté-Bouchard
  • Valeria Liljesthröm
  • Jeanne Mathieu-Lessard
  • Guillaume McNeil-Arteau
  • Amélie Michel
  • Justin Moisan
  • Adrien Rannaud
  • Nicolas Roy
  • Mélodie Simard-Houde
  • Anne-Sophie Trottier